NL FR EN DE ES

Conseils

Que mange un coureur de Wanty-Groupe Gobert pendant le Tour?

Que mange un coureur de Wanty-Groupe Gobert pendant le Tour?

Le Tour de France : 3 semaines de course, 21 étapes, cela veut  dire 21 jours de vélo, un peu de repos, être disponible pour la presse, et manger, manger, encore manger! Mais que mange un coureur de Wanty-Groupe Gobert aussi bien avant, que pendant et après l'étape?

 

L'importance  des protéines

Compte tenu du fait  que la préparation de l'étape suivante débute immédiatement à l'issue de celle du jour, ça commence directement! Il est primordial qu'un coureur  consomme des  acides aminés. Ce sont les fondations de la masse musculaire et ceux si sont très importants afin de  favoriser la récupération musculaire. Toute activité sportive intense provoque une destruction musculaire, la dégénérescence de cette destruction musculaire va finalement rendre les cellules musculaires plus fortes mais celle-ci exige une masse suffisante et précise. Celle-ci peut être constituée grâce aux BCAA. Ce sont les acides  aminés issus de Leucine, Valine et Isoleucine. Chaque coureur de l’équipe consomme dans les 15min. suivant l’arrivée 3 comprimés.

En effet, nous ne comptons pas uniquement sur une récupération musculaire rapide. Lors de la dernière semaine du Tour, les efforts physiques sont de plus en plus "hors normes" une récupération optimale doit absolument être assurée après chaque étape. Afin d’y contribuer, la consommation de protéines est primordiales. Celle-ci apporte aux muscles des acides aminés sous forme plus lente, il est primordial que ceux-ci soit consommé lors de  ‘anabolic window’ : ceci signifie les deux heures suivant l’effort physique, moment où les muscles sont les plus réceptifs afin de profiter idéalement des effets de ces acides aminés. Les coureurs de Wanty-Groupe Gobert y procèdent grâce au 3Action Recovery Shake. Celui-ci contient 28g de protéines et 55g d’hydrates de carbone par 100g.

 

Hydrates de carbone avant et après la compétition

Pourquoi consommer des hydrates de carbone? Le mécanisme d’apport énergétique pendant l’effort physique se base principalement sur les hydrates de carbone. Règle n° 1 : juste après l’effort prendre le 3Action Recovery Shake, qui contient 56g d’hydrates de carbone par 100g.  En plus de cela, les coureurs consomment un repas directement après la course, le chauffeur du bus veille à ce qu’un repas riche en hydrates de carbone soit prêt. Ceci est primordial enfin de recharger en glycogènes. Le glycogène  est  un élément  par  lequel les hydrates  de carbone sont en magasinés dans  les  muscles dans le but de les libérer lors de la compétition. Dans les 4h suivant la compétition la règle est de consommer 1g d'hydrates de carbone/kg/heure. Exemple: Andrea Pasqualon bas devoir avec des 70kg consommer 70g d'hydrates de carbone par heure, soit 280g pendant les 4h après la course. 3Action y contribue entre autre en fournissant le Carboloader qui contient 96g d'hydrates de carbone par 100g.

L'importance du petit-déjeuner doit aussi être soulignée. Pendant la nuit, les  hydrates de carbone accumulés, ont en partie étés brûlés, d'où  l'importance de consommer au cours du petit-déjeuner 2 à 4g d’hydrates de carbone par kg de poids corporel.

… mais également pendant la course

Un coureur va, lors des 2 premières heures de l'étape entamer  sérieusement ses réserves. De plus, vu que les débuts d'étape sont  parcours ‘à bloc’, les réserves  d'hydrates de carbone sont directement sollicitées. Après  2h de course au sommet (intensité à laquelle la combustion des graisses est maximale) la réserve d'hydrates de carbone accumulée la veille est épuisée. C'est pourquoi, cette  réserve doit être réassortie pendant  la course, grâce à l'apport de sucres rapides. Lors d'une  étape, un coureur doit consommer en moyenne 70g d'hydrates de carbone par heure.

Ces sucres rapides peuvent être ingérés sous différentes formes. Une partie grâce aux boissons énergétiques ou isotoniques, que les coureurs consomment pendant  la  course.Dans  la gamme 3Action figurent  les isotoniques (Sports Drink), qui  apportent  90g d'hydrates de carbone par 100g. À côté de ceux-ci, vous trouverez l’Energy Mix, contenant 96 g d’hydrates de carbone par 100 g.

 

Une autre source d'énergie important est l'alimentation solide. Aliments classiques comme tartes au riz, frangipanes, sandwichs confiture ou  banane sont toujours consommés. La gamme 3Action est  complètement efficace grâce à ses barres énergétiques, comme Energy Xtra Bar et Energy Bar Banane (33g et 24,5g d'hydrates de carbone).

Depuis ce Tour, 3Action propose également  les barres d’avoine (Oat Energy Bars) en 2 goûts: pomme-cannelle et banane. Celles-ci contiennent  respectivement 33 et 27,5g d’hydrates de carbone par barre de 45g. De plus, les coureurs consomment aussi les Nougat Blocks, Energy Tabs et Carbofruit.

Lors des 2-3 dernières heures de l'étape, l'intensité va augmenter. Il est donc moins possible de consommer et  digérer la nourriture solide exposée ci-dessus. C'est  le moment  de prendre  régulièrement des  sucres comme Energy Gel, Liquid Energy Gel. Ceux-ci contiennent tous auprès de 25g d'hydrates de carbone/portion.

 

Balance du taux d'humidité

Nous avons déjà parlé de l'utilité des boissons énergétiques ou isotoniques, de leur rôle dans le transfert des hydrates de carbone. Leur fonction dans le maintien de l'équilibre eau/sel est tout aussi importante. Un  coureur perd  lors de chaque étape des  litres en transpirant et en respirant. Cela  doit donc être compensé, cf. tableau ci-dessous. La moindre diminution de l'équilibre d'eau provoque directement une diminution des  prestations.                            

Tableau: perte d'eau de 1 à 2% a déjà des conséquences sur les prestations.

Une règle concernant la quantité que doit  boire un coureur pendant  l'effort n'existe pas. La production de transpiration est d'abord individuelle et différente. De  plus les facteurs comme température, intensité et durée de l'effort jouent un rôle important. Pendant  le Tour, les taux d'eau et de sel de chaque coureur de Wanty-Groupe Gobert est vérifié, entre autre par la mesure de la densité de l'urine. Contrôle du poids et de la couleur des urines avant et après l'effort restent des méthodes appropriées pour gérer l'équilibre des taux d'humidité. 

Pour les coureurs qui préfèrent séparer la consommation des sucres et l'apport hydrique, par exemple en raison de problèmes d'estomac, les 3Action Hydration Tabs sont une alternative très efficace. Ces  pastilles effervescentes contiennent les 5 minéraux essentiels: sodium, potassium, chlorure, magnésium, calcium. Suivant le besoin, 1 ou deux pastilles peuvent être diluée dans  un bidon de 500ml. La transpiration provoque la perte des ions sodium.

Afin de maintenir l'équilibre d'eau dans le corps, un bidon doit contenir 230-690mg de sodium/litre. Une pastille d'Hydration tabs en contient 360mg. Si on la dissout dans 500ml d'eau, on obtient une boisson contenant 720mg de sodium par litre. C'est déjà  un peu trop si le but est de maintenir l'équilibre d'eau. Une demi-pastille pour 500 ml souffrirait déjà. Si par contre, le but est de compenser la perte d'eau, par exemple chez un coureur qui a des  urines très colorées après la course, alors  690-1150mg de sodium par litre est de rigueur,  soit 1-1,5 pastille par 500ml d'eau. 

 

Dans la finale 

Dans la finale de l'étape, les coureurs prennent une 'finale '.Ceci consiste à être plus concentré sur la finale, vu que la juste décision doit être prise dans une fraction de secondes. A ce moment de la course, les coureurs ne veulent plus trop sentir la douleur dans leurs jambes fatiguées. Un supplément qui aide beaucoup dans cette situation est le Guarana, ampoules de 25ml contenant  1500mg de Guarana ou 150mg de caféine. Attention, car la caféine peut provoquer des crampes par temps chaud,  lorsque l'équilibre d'eau est perturbé par une transpiration abondante.

 

3Action et Wanty-Groupe Gobert: un mariage réussi

Nous digérons bien cette dernière  semaine de Tour de France. Comme l’une des rares équipes, Wanty-Groupe Gobert a encore tous ces coureurs en course. Les dangers affrontés quotidiennement par les coureurs sont connus : chûtes, étapes de montagne éprouvantes, températures extrêmes, maladies ont méchamment touché  les effectifs. Mais une alimentation  pendant, avant et après la course joue un rôle primordial. Le staff de notre équipe est  très  reconnaissant d'avoir avec 3Action un excellent partenaire.

Simon Verdonck, médecin d'équipe chez Wanty-Groupe Gobert

Made in Belgium
Made in Belgium

Les produits de 3Action sont d'origine belge

+32 (0)13 35 16 45
+32 (0)13 35 16 45

Contactez-nous du lundi au vendredi de 9h à 17h

Paiement 100% sécurisé
Paiement 100% sécurisé

Notre site utilise l'Icepay sécurisé à 100% (SSL)

Expédition mondiale
Expédition mondiale

Livraison rapide et sécurisé par bpost/UPS